Nouveauté : Péage sans barrière à Boulay ! Concrètement comment ça va se passer ?


Mercredi
20 mars 2019

La Sanef révolutionne la manière de transiter au niveau du péage de Boulay (échangeur n°38). A compter du 20 mars 2019, les automobilistes pourront passer le péage sans s’arrêter.

 

Pourquoi ce choix ?

Ce nouveau dispositif vise à faciliter l’accès à l’autoroute, fluidifier le trafic et sécuriser le temps de passage au péage qui peut être accidentogène.

 

Concrètement comment cela va se passer ?

L’arrêt n’est plus obligatoire et vous pourrez circuler à vitesse autorisée. Des portiques sont installés en lieu et place des barrières de péage. Chaque portique dispose de 10 caméras, 4 antennes et 3 lasers permettant la détection des véhicules et leur identification (véhicule de tourisme, poids-lourds, motos…).

 

Le paiement : le Pass automatique ?

S’agissant des personnes disposant déjà d’un badge télépéage (Pass Liber-t et poids lourds), rien ne change.

Pour les autres, deux moyens de règlement sont mis en place :

  • Le Pass abonné  associé à une carte bancaire ou carte de carburant avec prélèvement mensuel ;
  • Le Pass prépayé et rechargeable de 10, 20 ou 50 € par carte bancaire en payant en ligne ou par espèces à la borne automatique.

Concrètement, cela se traduit pas une étiquette apposée sur le pare-brise de votre véhicule  et lue dès votre passage par le portique.

Vous pouvez vous procurer ces éléments sur le site internet de la Sanef : www. boulay.sanef.com ou en contactant directement le service client au 09 708 08 709.

 

Si je n’ai pas prévu ces moyens de règlement ?

Pour les conducteurs occasionnels, au moment du passage, le portique scannera votre plaque d’immatriculation et identifiera votre véhicule. Vous aurez alors la possibilité de payer directement aux bornes automatiques situées sur le parking du péage ou de régler ultérieurement via le site internet.

Attention ! A compter du passage sous le portique, vous disposerez de 10 jours pour régler en ligne ou aux bornes de paiement.

Si vous oubliez de payer dans les 10 jours et que cela constitue votre premier passage sous le nouveau dispositif, un courrier de rappel vous sera envoyé en vous précisant le montant à payer ainsi que les modalités de paiement. Vous aurez un délai supplémentaire de 20 jours pour vous acquitter de la somme réclamée.

Si ce n’est pas votre premier passage et que vous oubliez de payer dans les 10 jours, vous recevrez un avis de paiement avec une majoration (20 €). Cette majoration peut aller jusqu’à 75 € si votre passage n’est pas réglé dans les 70 jours à compter du passage.

Les pénalités sont appliquées sur chaque transaction.

Ce dispositif est le premier en France, des ajustements seront sûrement à prévoir notamment au regard des automobilistes frontaliers et étrangers.

 



Partager cet article sur les réseaux sociaux